SUJETS ESABAC 2012: Prova di STORIA IN LINGUA FRANCESE

Publié le 28 Juin 2012

 

 

 

 

ALLEMAGNE-1.jpg

 

 

 

 

 

  VIZAVI

 

  http://www.vizavi-edu.it/uploads/ordinaria-esabac-2012.pdf

 

 

 

 

Prova di: STORIA IN LINGUA FRANCESE

 

 

 

Svolga il candidato una delle seguenti prove a scelta tra:

a)                      Composizione

b)                      Studio e analisi di un insieme di documenti

 

 

 

 

a)      Composizione

Le processus de la décolonisation: causes, conséquences et enjeux (600 mots environ)

 

 

 

 

 

 

b) Studio e analisi di un insieme di documenti

 1945: naissance d'un nouveau monde?

 

Dopo avere analizzato l’insieme dei documenti proposti:

a) Rispondete alle domande della prima parte dell’esercizio.

b) Formulate una risposta organica in riferimento al tema posto.

 

Dossier documentaire :

1.      Extraits du communiqué final de la conférence de Yalta (4‑11 février 1945)

2.      La partition de l'Allemagne en 1945 décidée lors des conférences de Yalta (février), puis de Potsdam (juillet)

3.      Témoignage d'une déportée

4.      Entretiens entre le général de Gaulle et le Président Truman: 22, 23 et 25 août 1945

5.      Tableau de données sur le bilan humain et matériel de la guerre

 

Première partie:

 

Analysez l'ensemble documentaire en répondant aux questions :

1) Quel a été l'impact de la Seconde guerre mondiale sur les populations? (documents 2, 3 et 5)

2) Relevez les décisions prises concernant l’Europe lors de la conférence de Yalta en les classant et en les expliquant (documents 1 et 2).

3) D'après les documents 1 et 4, sur quelles bases politiques se reconstruit l'Europe après la guerre?

Deuxième partie:

À l’aide des réponses aux questions, des informations contenues dans les documents et de vos connaissances, rédigez une réponse organisée au sujet : « 1945: naissance d'un nouveau monde? » (300 mots environ)

 

 

Document 1 : Extraits du communiqué final de la conférence de Yalta (4‑11 février 1945)

« Nous nous sommes mis d'accord sur la politique commune et les plans communs à adopter pour assurer l'exécution des termes de la capitulation allemande, après que la résistance de l'armée allemande aura été définitivement écrasée. Les plans adoptés prévoient que chacune des trois puissances occupera avec ses forces armées une zone séparée en Allemagne. Il a été en outre convenu que la France serait invitée par les trois puissances, si elle le désire, à occuper une zone et à faire partie de la commission de contrôle comme quatrième membre. Notre dessein inflexible est de détruire le militarisme allemand et le nazisme. Nous sommes décidés à désarmer et à dissoudre toutes les forces armées allemandes [...], à traduire en justice tous les criminels de guerre et à les châtier rapidement [...].

Nous sommes résolus à créer avec nos alliés aussitôt que possible une organisation internationale générale pour la sauvegarde de la paix et de la sécurité. Nous croyons qu'une telle organisation est essentielle pour empêcher de nouvelles agressions et éliminer les causes politiques, économiques et sociales des guerres au moyen d'une collaboration étroite et permanente de tous les peuples pacifiques. Nous avons convenu de convoquer le 25 avril 1945, à San Francisco, une conférence des Nations unies qui établira sur la base des entretiens officieux de Dumbarton Oaks1, la charte de l'organisation.

Nous avons rédigé et signé une déclaration commune sur l'Europe libérée: [...] Le rétablissement de l'ordre en Europe et la reconstruction de la vie économique nationale devront être réalisés par des méthodes qui permettront aux peuples libérés d'effacer les derniers vestiges du nazisme et du fascisme et de se donner les institutions démocratiques de leur choix. Ce sont les principes de la Charte de l'Atlantique ‑ droit de tous les peuples à choisir la forme de gouvernement sous lequel ils veulent vivre ‑ restauration des droits souverains et d'autogouvernement au profit des peuples qui en ont été privés par les puissances d'agression... »

 

Extraits du communiqué final de la conférence de Yalta (4‑11 février 1945).

_____________________________________________________

1) Série d'entretiens tenus aux États‑Unis, dans la banlieue de Washington, du 21 août au 7 octobre 1944, entre les représentants de plusieurs pays, principalement les États‑Unis, l'URSS, le Royaume‑Uni, la France libre et la Chine, ayant abouti à l'élaboration d'un plan prévoyant la création d'une Organisation des Nations Unies et son fonctionnement.

 

 

 

Document 2 : La partition de l'Allemagne en 1945 décidée lors des conférences de Yalta (février), puis de Potsdam (juillet)

 

 

 

 

 

Document 3 : Témoignage d’une déportée

« Dans le cercle des survivants, ou bien on rivalisait de récits de souffrance et d'horreur, ou bien on voulait au contraire laisser « tout ça » derrière soi pour se concentrer sur l'avenir. […]

Je commençais lentement à réaliser que mon frère et mon père faisaient partie des six millions de juifs assassinés. « Six millions d'hommes », disait-on de préférence, puisqu'on n'était plus antisémite, on était désormais prêts à admettre que les juifs étaient aussi des hommes. […]

 

Ruth Klüger, déportée autrichienne d'origine juive, Refus de témoigner, V. Hamy, 1992, réédition 2003.

 

 

 

Document 4 : Entretiens entre le général de Gaulle et le Président Truman: 22, 23 et 25 août 1945

Le nouveau Président avait […] admis que la rivalité du monde libre et du monde soviétique dominait tout, désormais. L'essentiel consistait donc à éviter les querelles entre Etats et les secousses révolutionnaires afin que tout ce qui n'était pas communiste ne fût pas conduit à le devenir […]. Devant la menace, le monde libre n'avait rien de mieux à faire […] que d'adopter le « leadership » de Washington.

Le Président Truman était, en effet, convaincu que la mission de servir de guide revenait au peuple américain, exempt des entraves extérieures et des contradictions internes dont étaient encombrés les autres. 

D'ailleurs, à quelle puissance, à quelle richesse pouvaient se comparer les siennes?

 

Charles de Gaulle, Les Mémoires de guerre, tome III, “Le Salut, 1944-1946”, Paris, Plon, 1959.

 

 

 

Document 5 : Bilan humain et matériel de la guerre

Pays

Pertes militaires

(en millions)

Pertes civiles

(en millions)

Dont juifs

(en millions)

URSS

13,6

7,7

1

Royaume-Uni

0,1

0,04

0

France

0,25

0,36

0,08

Italie

0,31

0,13

0,07

Etats-Unis

0,12

0

0

Allemagne

3,25

3,81

0,16

Japon

1,7

0,36

0

Quelques exemples de destructions

URSS

Allemagne

Royaume-Uni

France

Habitat

Villes : 1 710

Villages : 70 000

Berlin : 75%

Dresde : 95%

Londres : des quartiers entiers

Coventry : 95%

Caen : 70%

Le Havre : 80%

Economie

Usines : 70%

Véhicules : 60%

Voies ferrées: 65 000 km

Ponts de chemins de fer: 3 000

Flotte de commerce : 50%

Ponts et tunnels : 1 900

Locomotives : 83%

               

Source: Manuel d'Histoire – Terminale, Paris, Hachette, 2002

 

 

 

 

 

 Quelques liens utiles

 

a)      Composizione

Le processus de la décolonisation: causes, conséquences et enjeux (600 mots environ)

 

 

http://membres.multimania.fr/geographiehistoire/COURS/hist_chap_4.pdf

 

 http://compodispo.free.fr/voir-histoire.php?id=6

 

 http://vadepied.raoul.free.fr/terminales/hist/deco.pdf

 

 

 

b) Studio e analisi di un insieme di documenti

 1945: naissance d'un nouveau monde?

 

 

 

http://pages.videotron.com/lacoursi/2grandehistoire.htm

 

http://secondeguerre.net/hisetpo/po/hp_accordsyalta.html

 

http://www.palissy47.info/IMG/doc/Corr_EED_Berlin_TL1.doc

 

http://mjp.univ-perp.fr/traites/1945potsdam.htm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #Esabac

Repost 0
Commenter cet article