"Vert de colère" de Pierre Perret ... une chanson dans l'air du temps : "Caccia al degrado" Italia Nostra Varese

Publié le 6 Juin 2012

 

 

 

 

VARESE

 

http://www.italianostravarese.org/

 

 

 

Je tiens à remercier Mme Valeria Villa

 

 

 qui m'a signalé cette intéressante proposition

 

 

de Italia Nostra  pour l'année prochaine

 

 

 


CACCIA AL DEGRADO
Noi “reporters”del degrado
del nostro patrimonio
paesaggistico, architettonico e artistico.
Troviamo, scattiamo le immagini e segnaliamo a
Italia Nostra - Varese

 

 


Progetto 2012-2013
Scuole Medie Superiori e Inferiori della Provincia di Varese
rivolto ai docenti interessati a recepirlo e a proporne l’inserimento nel P.O.F.

 

 

 

 

"Il y a ceux qui chantent
La chanson du profit
Contre tous ceux qui aiment
La chanson de la vie. "

 

 

 

VILLA VALERIA 

 

 

 

 

 

Je trouve que la chanson de Pierre Perret

 

peut bien s'adapter à ce projet:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Refrain)

 

Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’typ’s
Qui bousillent la terre,
Cette jolie terre
Que nos pères, nos
grands-pères
Avaient su préserver
Durant des millénaires.
 
Les rivières écument.
Les usines fument.
Les moutons mang’ leurs papas
Changés en granulés.
Les déchets ultimes,
La vach’folle en prime,
Sont un p’tit cadeau du ciel
De nos industriels.
 
(Refrain)
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre.
 
De Brest aux Maldives,
Vont à la dérive
Des poubell’s radio-activ’s
Jusqu’au fond des lagunes
Et, mêm’ sans tapage,
Des maires de village
En enterr’ dans leur commun’
Pour faire entrer des thunes.
 
(Refrain)
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre.
 
Les blés, les patates
Sont bourrés d’nitrates.
On shoote aussi bien les veaux
Qu’ les champions haut-niveau.
On s’fait des tartines
Au beurr’ de dioxine.
En voiture, on a l’ point vert
Pour doser nos cancers.
 
(Refrain)
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre.
 
Sous la couch’ d’ozone,
L’oxyd’ de carbone
Tue nos forêts si précieus’s
Autant qu’les tronçonneus’s.
L’air pur s’amenuise.
Nos sources s’épuisent
Mais colorants, salmonelloses
Nous font la vie en rose.
 
(Refrain)
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre.
 
Pour qu’y ait pas d’panique,
Leurs poisons transgéniques,
Ils les nomment "sciences de la vie"
Ou "biotechnologies".
Leur’s gènes font la nique
Aux antibiotiques.
Pour guérir nos infections,
Faudra d’l’inspiration.
 
(Refrain)
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre.
 
Tous les ans, bonhomme,
Sept milliards de tonnes
De gaz mortel CO2
S’envolent dans les cieux.
L’effet d’serr’menace.
Ça fait fond’ les glaces.
La mer mont’ : c’est sans danger,
Y aura qu’à éponger.
 
(Refrain)
Je suis vert, vert, vert,
Je suis vert de colère
Contre ces pauv’ typ’s
Qui bousillent la terre.
Il y a ceux qui chantent
La chanson du profit
Contre tous ceux qui aiment
La chanson de la vie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #Arts

Repost 0
Commenter cet article