Révolution 68 : Les chansons du spectacle (2)

Publié le 2 Décembre 2013

 

 

 

 

 

 

 

Les élucubrations d'Antoine – Antoine

Oh, Yeah !

Ma mère m'a dit, Antoine, fais-toi couper les cheveux,

Je lui ai dit, ma mère, dans vingt ans si tu veux,

Je ne les garde pas pour me faire remarquer,

Ni parce que je trouve ça beau,

Mais parce que ça me plaît.

Oh, Yeah !

L'autre jour, j'écoute la radio en me réveillant,

C'était Yvette Horner qui jouait de l'accordéon,

Ton accordéon me fatigue Yvette,

Si tu jouais plutôt de la clarinette.

Oh, Yeah !

Mon meilleur ami, si vous le connaissiez,

Vous ne pourriez plus vous en séparer,

L'autre jour, il n'était pas très malin,

Il a pris un laxatif au lieu de prendre le train.

Oh, Yeah !

Avec mon petit cousin qui a dix ans,

On regardait "Gros Nounours" à la télévision,

A Nounours il a dit "Bonne nuit mon bonhomme",

Il est parti danser le jerk au Paladium.

Oh, Yeah !

Le juge a dit à Jules, vous avez tué,

Oui j'ai tué ma femme, pourtant je l'aimais,

Le juge a dit à Jules "Vous aurez vingt ans",

Jules a dit : "Quand on aime on a toujours vingt ans".

Oh, Yeah !

Tout devrait changer tout le temps,

Le monde serait bien plus amusant,

On verrait des avions dans les couloirs du métro,

Et Johnny Hallyday en cage à Médrano.

43

Oh, Yeah !

Si je porte des chemises à feurs,

C'est que je suis en avance de deux ou trois longueurs,

Ce n'est qu'une question de saison,

Les vôtres n'ont encore que des boutons.

Oh, Yeah !

J'ai reçu une lettre de la Présidence

Me demandant, Antoine, vous avez du bon sens,

Comment faire pour enrichir le pays ?

Mettez la pilule en vente dans les Monoprix.

Oh, Yeeeeaaaahhhh !

 

 

 

 

 

 

 

 

Les Cornichons – Nino Ferrer

On est parti, samedi, dans une grosse voiture, Faire tous ensemble un grand pique-nique dans la nature,

En emportant des paniers, des bouteilles, des paquets,

Et la radio !

Des cornichons

De la moutarde

Du pain, du beurre

Des petits oignons

Des conftures

Et des oeufs durs

Des cornichons

Du corned-beef

Et des biscottes

Des macarons

Un tire-bouchons

Des petits-beurre

Et de la bière

Des cornichons

On n'avait rien oublié, c'est maman qui a tout fait

Elle avait travaillé trois jours sans s'arrêter

Pour préparer les paniers, les bouteilles, les paquets

Et la radio !

Le poulet froid

La mayonnaise

Le chocolat

Les champignons

Les ouvre-boîtes

Et les tomates

Les cornichons

Mais quand on est arrivé, on a trouvé la pluie

Ce qu'on avait oublié, c'était les parapluies

On a ramené les paniers, les bouteilles, les paquets

Et la radio !

On est rentré

Manger à la maison

Le fromage et les boîtes

Les conftures et les cornichons

La moutarde et le beurre

La mayonnaise et les cornichons

Le poulet, les biscottes

Les oeufs durs et puis les cornichons







Si l'on s'aimait, si – Les Enfoirés (Les restos du coeur)

Ce soir

On voudrait bien changer le monde

Changer le cours des chances

Et des peines perdues

Ce soir

On voudrait pouvoir répondre

A qui souffre en silence

Qu’on les a entendus

{Refrain :}

Ensemble

Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais

Faudrait plus tourner les yeux

Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais

C’est pas ce qu’on fait de mieux

L’espoir

C’est de s’aider mais sans céder

Aux veules tentations

De nos bonnes consciences

L’espoir C’est de s’aimer, surtout semer

Ce qui résiste au poison

Des indifférences

{Refrain:}

Ensemble

Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais

Faudrait plus tourner les yeux

Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais

C’est pas ce qu’on fait de mieux

Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais

Faudrait plus tourner les yeux

Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais

C’est pas ce qu’on fait de mieux

En comme entraide, comme en avant aussi

Foi dans un autre avenir

Rés comme Restos, comme réagis

Enfoirés pour vous servir

{Refrain:}

Si l’on s’aimait, si l’on s’aimait, mais

Faudrait plus tourner les yeux

Si l’on s’aidait, si l’on s’aidait, mais

C’est pas ce qu’on fait de mieux

Si l’on s’aimait Si l’on s’aidait

Oh si l’on s’aimait

Oh si l’on s’aidait

Si l’on s’aimait

 



 

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #Théâtre

Repost 0
Commenter cet article