Kabaret : Les chansons du spectacle - France Théâtre (vendredi 7 décembre 2012 - Teatro Nuovo Varese)

Publié le 25 Novembre 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

Kabaret 2

 

 

 

 

Patricia Kaas - Kabaret

 

Vanessa Paradis et Matthieu Chedid La Seine

 

Michel Legrand  Les moulins de mon coeur

 

Juliette Gréco Déshabillez-moi

 

Sanseverino  Tout le monde se presse

 

Tout va Bien Madame la Marquise

 

Yves Montand Au Kabaret de la dernière chance

 

Charles  Trenet Y’a de la joie

 

 

 

 

 

 

 

Patricia Kaas  - Kabaret

 

http://www.youtube.com/watch?v=55tBpvd9s4U

 

 

Wilkommen, bienvenue

Dans un monde décadent

Tout un jeu de séduction

De sourires, de passions

Des histoires peu banales

Qui mettent les hommes à genoux

Enjôleuse et fatale, ma vie se joue

Dans mon Kabaret

Sur des airs bien canailles

Je revis chaque soir

Les peines de coeur, les désespoirs

D'un rimeur de comptoir

Un pianiste esseulé

Un rien dévergondé

Un violon sur la piste

Et s'élance mon Kabaret

Vous m'avez manqué

Du premier rang au dernier

Toutes ces années sont passées

Aussi vite qu'un succès

Androgyne j'apparais

Mon coeur à nu sur la scène

Je me donne à vous

Dans mon Kabaret

Et quand vont frapper les trois coups

Sentez mon coeur qui secoue

Sous mes yeux d'un trait noir

J'écris mon Kabaret

Saluez les musiciens

Et les jongleurs de mots

Je vous tire mon chapeau

Dans la nuit m'accompagne

Cette mélodie oubliée.

 

 

 

 

 

 

 

Vanessa Paradis et Matthieu Chedid La Seine

 

 

 

 

 

 

Merci à Martino B. de IV D pour ce lien avec les paroles  

 

http://www.youtube.com/watch?v=lKexH9Fu9LY

 

http://www.youtube.com/watch?v=9Z-NbQvhzKM

 

 

Elle sort de son lit
tellement sur d'elle
la seine, la seine, la seine
tellement jolie elle m'ensorcelle
la seine, la seine, la seine
extralucide la lune est sur
la seine, la seine, la seine
tu n'es pas saoul
paris est sous
la seine, la seine, la seine

(refrain)
je ne sais, ne sais, ne sais pas pourquoi
c'est comme ça, la seine et moi
je ne sais, ne sais, ne sais pas pourquoi
c'est comme ça la seine et moi

extra lucille quand tu es sur
la seine, la seine, la seine
extravagante quand l'ange est sur
la seine, la seine, la seine

refrain

sur le pont des arts
mon coeur vacille
entre deux eaux
l'air est si bon

cet air si pur
je le respire
nos reflets perchés
sur ce pont.

Les moulins de mon cœur

 

 

 

 

 

 

 

Michel Legrand
Les moulins de mon cœur

 

http://www.youtube.com/watch?v=UANLvlQKYcI

 

http://www.youtube.com/watch?v=39MA3zz9Jvg



Comme, une pierre que l'on jette dans l'eau vive d'un ruisseau,
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau,
Comme un manège de lune
Avec ses chevaux d'étoiles,
Comme un anneau de Saturne
Un ballon de carnaval,
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures, le voyage autour du monde d'un tournesol dans sa fleur,
Tu fais tourner de ton nom,
Tous les moulins de mon cœur...


Comme un écheveau de laine
Entre les mains d'un enfant,
Ou les mots d'une rengaine
Pris dans les harpes du vent,
Comme un tourbillon de neige
Comme un vol de goélands,
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d'océan,
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures,
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur,
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur...


Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m'as dit,
Mais l'été finit sa course
L'oiseau tomba de son nid,
Et voila que sur le sable
Nos pas s'effacent déjà,
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts,
Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie,
Comme les chansons qui meurent aussitôt qu'on les oublie,
Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus,
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux...


Une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d'un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau,
Au vent des quatre saisons,
Tu fais tourner de ton nom,
Tous les moulins de mon cœur.

 

 

 

 

 

 

 

Déshabillez-moi

Chanson originale de Juliette Greco

 

http://www.youtube.com/watch?v=XyqIs8xPCd0

 

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite

Sachez me convoiter, me désirer, me captiver

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Mais ne soyez pas comme tous les hommes, trop pressés.

Et d'abord, le regard

Tout le temps du prélude

Ne doit pas être rude, ni hagard

Dévorez-moi des yeux

Mais avec retenue

Pour que je m'habitue, peu à peu...

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Oui, mais pas tout de suite, pas trop vite

Sachez m'hypnotiser, m'envelopper, me capturer

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Avec délicatesse, en souplesse, et doigté

Choisissez bien les mots

Dirigez bien vos gestes

Ni trop lents, ni trop lestes, sur ma peau

Voilà, ça y est, je suis

Frémissante et offerte

De votre main experte, allez-y...

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Maintenant tout de suite, allez vite

Sachez me posséder, me consommer, me consumer

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Conduisez-vous en homme

Soyez l'homme... Agissez!

! 50!

Déshabillez-moi, déshabillez-moi

Et vous... déshabillez-vous!

 

 

 

 

 

 

 

Tout le monde se presse – Sanseverino

 

http://www.youtube.com/watch?v=-3h5eDLuYbE

 

 

 

Tout le monde se presse
Tout le monde se presse
Attention au départ
Même si c'est pas L'orient Express
Direction quelque part

Embarquez voyageurs
Pas besoin d'aller bien loin
Pour s'en aller ailleurs
Loin du train-train quotidien

Tout le monde se presse
Tout le monde se presse
Attention au départ

Ca n'est pas tout près l'Italie
Mais en gardant les yeux fermés
Au bout du rayon spaghetti
On voit des gondoles amarrées

Pourquoi aller jusqu'en Asie
Quand il suffit qu'on imagine
En longeant le rayon riz
Qu'on est à la muraille de Chine

[refrain]

En Russie il fait bien trop froid
Et comme j'ai peur de m'enrhumer
Je file au rayon des vodkas
Et la Place Rouge c'est le bout de mon nez
Si vous voulez voir des fantômes
Je vous emmène au rayon draps
Quand vient minuit c'est leur royaume
Mais surtout ne descendez pas

[refrain]

Tout le monde se presse (fois 12)
Tout le monde se presse
Tout le monde se presse
Attention au départ
Même si c'est pas l'Orient Express
Direction quelque part

En voiture et n'ayez pas peur
Je suis un très bon conducteur
Surtout surtout pas de panique
Même si vous trouvez qu'il y a un hic

Que je suis un drôle de chauffeur
Parce que mon train est électrique

Tout le monde se presse
tout le monde se presse
Attention au départ
Tout le monde se presse
Tout le monde se presse
Attention au départ
Même si c'est pas l'Orient Express
Direction quelque part
Tout le monde se presse
Tout le monde se presse
Attention au départ

 

 

 

 

 

Tout va Bien Madame la Marquise

 

http://www.youtube.com/watch?v=WqKMZvJ_d9Q

 

Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Absente depuis quinze jours,
Au bout du fil
Je vous appelle ;
Que trouverai-je à mon retour ?

Tout va très bien, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.
Pourtant, il faut, il faut que l'on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Un incident, une bêtise,
La mort de votre jument grise,
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Ma jument gris' morte aujourd'hui !
Expliquez-moi
Valet fidèle,
Comment cela s'est-il produit ,

Cela n'est rien, Madame la Marquise,
Cela n'est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l'on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Elle a péri
Dans l'incendie
Qui détruisit vos écuries.
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Mes écuries ont donc brûlé ?
Expliquez-moi
Valet modèle,
Comment cela s'est-il passé ?

Cela n'est rien, Madame la Marquise,
Cela n'est rien, tout va très bien.
Pourtant il faut, il faut que l'on vous dise,
On déplore un tout petit rien :
Si l'écurie brûla, Madame,
C'est qu'le château était en flammes.
Mais, à part ça, Madame la Marquise
Tout va très bien, tout va très bien.

Allô, allô James !
Quelles nouvelles ?
Notre château est donc détruit !
Expliquez-moi
Car je chancelle
Comment cela s'est-il produit ?

Eh bien ! Voila, Madame la Marquise,
Apprenant qu'il était ruiné,
A pein' fut-il rev'nu de sa surprise
Que M'sieur l'Marquis s'est suicidé,
Et c'est en ramassant la pell'
Qu'il renversa tout's les chandelles,
Mettant le feu à tout l'château
Qui s'consuma de bas en haut ;
Le vent soufflant sur l'incendie,
Le propagea sur l'écurie,
Et c'est ainsi qu'en un moment
On vit périr votre jument !
Mais, à part ça, Madame la Marquise,
Tout va très bien, tout va très bien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au Kabaret de la dernière chance

Chanson originale de Yves Montand

 

http://www.youtube.com/watch?v=CBAC-kEPsZU

 

Il y a ceux qui rêvent les yeux ouverts

Et ceux qui vivent les yeux fermés

Ceux pour qui tout va tout à l'envers

Jamais le coeur abîmé, résigné

Si quelques paumés de l'univers

Au cabaret de la dernière chance

Se retrouvent autour d'un dernier verre

Viens prendre un air d'insouciance

Et danse!

Si quelques paumés de l'univers

Au cabaret de la dernière chance

Se retrouvent autour d'un dernier verre

Viens prendre un air d'insouciance

Et danse!

Il y a ceux qui rêvent les yeux ouverts

Et ceux qui vivent les yeux fermés

Ceux pour qui tout va tout à l'envers

Jamais le coeur abîmé, résigné

Si quelques paumés de l'univers

Au cabaret de la dernière chance

Se retrouvent autour d'un dernier verre

Viens prendre un air d'insouciance

Et danse!

Il y a ceux qui rêvent les yeux ouverts

Et ceux qui vivent les yeux fermés

Ceux pour qui tout va tout à l'envers

Jamais le coeur abîmé, résigné

Si quelques paumés de l'univers

Au cabaret de la dernière chance

Se retrouvent autour d'un dernier verre

Viens prendre un air d'insouciance

Et danse!

Si quelques paumés de l'univers

Au cabaret de la dernière chance

Se retrouvent autour d'un dernier verre

Viens prendre un air d'insouciance

Et danse!

! 51!

Il y a ceux qui rêvent les yeux ouverts

Et ceux qui vivent les yeux fermés

Ceux pour qui tout va tout à l'envers

Jamais le coeur abîmé, résigné

Si quelques paumés de l'univers

Au cabaret de la dernière chance

Se retrouvent autour d'un dernier verre

Viens prendre un air d'insouciance

Et danse!

 

 

 

 

Charles Trenet  Y’a de la joie

 

 

http://www.youtube.com/watch?v=dGyj0eHsC8E

 

 

Y a d'la joie

Bonjour bonjour les hirondelles

Y a d'la joie

Dans le ciel par dessus le toit

Y a d'la joie

Et du soleil dans les ruelles

Y a d'la joie

Partout y a d'la joie

Tout le jour, mon coeur bat, chavire et chancelle

C'est l'amour qui vient avec je ne sais quoi

C'est l'amour bonjour, bonjour les demoiselles

Y a d'la joie

Partout y a d'la joie

Le gris boulanger bat la pâte à pleins bras

Il fait du bon pain du pain si fin que j'ai faim

On voit le facteur qui s'envole là-bas

Comme un ange bleu portant ses lettres au Bon Dieu

Miracle sans nom à la station Javel

On voit le métro qui sort de son tunnel

Grisé de ciel bleu de chansons et de fleurs

Il court vers le bois, il court à toute vapeur

Y a d'la joie

La tour Eiffel part en balade

Comme une folle elle saute la Seine à pieds joints

Puis elle dit:

" Tant pis pour moi si j'suis malade

J'm'ennuyais toute seule dans mon coin"

Y a d'la joie

Le percepteur met sa jaquette

Plie boutique et dit d'un air très doux, très doux

" Bien l'bonjour, pour aujourd'hui finie la quête

! 52!

Gardez tout

Messieurs gardez tout"

Mais soudain voilà je m'éveille dans mon lit

Donc j'avais rêvé, oui, car le ciel est gris

Il faut se lever, se laver, se vêtir

Et ne plus chanter si l'on n'a plus rien à dir'

Mais je crois pourtant que ce rêve a du bon

Car il m'a permis de faire une chanson

Chanson de printemps, chansonnette d'amour

Chanson de vingt ans chanson de toujours.

Y a d'la joie

Bonjour bonjour les hirondelles

Y a d'la joie

Dans le ciel par dessus le toit

Y a d'la joie

Et du soleil dans les ruelles

Y a d'la joie

Partout y a d'la joie

Tout le jour, mon coeur bat, chavire et chancelle

C'est l'amour qui vient avec je ne sais quoi

C'est l'amour bonjour, bonjour les demoiselles

Y a d'la joie

Partout y a d'la joie !

 

 

 

 

 

 

Sur ce blog

 

http://memoiresdeprof.over-blog.com/article-france-theatre-kabaret-le-vendredi-7-decembre-2012-h-11-30-teatro-nuovo-varese-112054274.html

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #Théâtre

Repost 0
Commenter cet article