Julio Cortázar : "Écrasement des gouttes" - Cronopes et Fameux, Éd Gallimard, Collection "Du monde entier"

Publié le 3 Mai 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2013-04-29-10.53.45.jpg

Varese sous la pluie  ... (cz) 

 

 

Encore une proposition

  

de Madame Josiane Bicrel

   

 un magnifique poème en prose 

 

 

de   Cortázar

 

 

 

 

 

 

Écrasement des gouttes

 



Je ne sais pas, regarde, c'est terrible comme il pleut. Il pleut tout le temps, dehors épais et gris, ici contre le balcon avec de grosses gouttes dures et figées qui s'écrasent comme des gifles l'une après l'autre, quel ennui. Voici une petite goutte qui naît en haut du cadre de la fenêtre, elle tremble contre le ciel qui la brise en mille reflets assourdis, elle gonfle et vacille, elle va tomber, elle ne tombe pas, pas encore. Elle s'accroche de toutes ses griffes, elle ne veut pas tomber et on la voit qui s'agrippe avec ses dents tandis que son ventre enfle, c'est à présent une énorme goutte qui pend majestueuse et soudain youp! la voilà partie plaf ! plus rien, écrasée, une tache humide sur le marbre.
Mais il y en a qui se suicident et qui se rendent tout de suite, elles naissent du cadre et se jettent aussitôt dans le vide, il me semble voir la vibration du saut, leurs petits pieds qui se décollent et le cri qui les grise dans ce néant de la chute et de l'écrasement. Tristes gouttes, rondes gouttes innocentes.

Adieu, gouttes. Adieu»

Julio Cortázar, Cronopes et Fameux, Éd Gallimard,

 

Collection "Du monde entier"

 

arteradio

  

 

 

 

 

 

gouttes-d-eau-2.jpg

 

 

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #Littérature

Repost 0
Commenter cet article