Georges Perec : Cartes postales (L'infra-Ordinaire)

Publié le 19 Avril 2013

 

 

 

 

perec-1-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

DEUX CENT QUARANTE-TROIS CARTES POSTALES


EN COULEURS VERITABLES

 

 

 

 

 

 

 

perec-copie-1.png

 

 

 

Extrait de « L’infra-ordinaire »

(Georges PEREC)

 

  

 

 

à Italo Calvino

 

 

 

 

 

 

 

Nous campons près d’Ajaccio. Il fait très beau. On mange bien.

J’ai pris un coup de soleil. Bons baisers.

 

On est à l’hôtel Alcazar. On bronze. Ah ce qu’on est bien !

 Je me suis fait un tas de potes. On rentre le 7.

 

Nous naviguons dans les environs de l’Ile-Rousse. On se laisse

 bronzer. On mange admirablement. J’ai pris un de ses coups

de soleil ! Baisers et tout.

 

On vient de faire le Dahomey. Nuits superbes. Baignades sensas.

Balades à dos de chameau. Nous serons à Paris le 15.

 

Nous avons fini par atterrir à Nice. Farniente et dodo. Ah qu’on

est bien (malgré les coups de soleil). Baisers.

 

Un petit mot d’Urbino. Il fait beau. Viva les scampi fritti et les fritto

 misto ! Sans oublier Giotto et tutti quanti. Amicales pensées.

 

On est à l’hôtel Les Jonquilles. Temps merveilleux. On va à la plage.

Avons fait connaissance avec tout plein de gens charmants.

On vous embrasse.

 

Nous sommes à l’hôtel des Quatre-Sergents. Bronzage. The Foot !

Coups de soleil. Tout plein de pensées pour vous.

 

Souvenir d’Hellénie. On se dore au soleil. Extra ! On s’est fait plein

 d’amis. Mille pensées.

 

En visitant la Manche. Bon repos. Belles plages. J’ai attrapé

un coup de soleil. Baisers.

 

 

 

 

 

 

 

perec-2-copie-1.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voici à Knightsbridge. Il fait beau. Baignades et golf. On revient le 3.

 Nous sommes à l'hôtel Obelisk. Farniente. C'est exquis. Nous avons lié connaissance, avec plusieurs personnes charmantes.

Bien des pensées à vous.

 

Nous sommes descendus au Carlton. On se laisse bronzer.

Repas sublimes. Nuits terribles dans les boîtes. On rentre le 11.

 

On explore les Quatre-Cantons. Très beau temps. Les rives sont superbes. Gens sympa et ouverts. Bises.

 

En vacances à Guernesey. On vit bien. Nourriture extra. Nous nous sommes fait plein d'amis. On vous embrasse tous.

 

Une lettre d'Étretat. Beau temps. On est bien. Mon asthme va mieux.

Mille pensées pour vous quatre.

 

On est au Roma. Service impecc. On est comme des rois. Je m'initie

à l'art subtil des cocktails. Bons baisers.

 

On est quelque part dans le golfe Persique. Temps idéal. Nourritures exotiques. Pêche sous- marine. Tout plein de gentilles pensées pour vous.

 

L'hôtellerie suisse reste la Première du monde. Et ses panoramas sont spectaculaires. On vous embrasse.

 

Nous voilà à St-Trop ! Temps divin. On est toute une bande. Impecc !

Baisers.

 

On est à l'hôtel Dardanella. Bouffe et farniente. Je grossis. On rentre

début septembre.

 

Nous sommes au King and Country. Plage sélect. On bronze.

Tennis et squash. La bise à tout le monde.

 

Georges Perec, «Deux cent quarante trois cartes postales en couleurs véritables», in L'infra-ordinaire, le Seuil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A. Ingrédients de base pour rédiger une carte postale


1) Localisation
2) Considérations
3) Satisfactions
4) Mentions
5) Salutations

 

B. Recherche des formulations possibles pour la rédaction de


1. Nous campons près de...
2. Nous avons atterri à ...
3. Nous voilà à...
4. Une lettre de...
5. Un grand bonjour de...
6. Nous voici à...
7. Un petit mot de...
8. Dernières nouvelles de...
9. Nous avons planté nos piquets du côté de...

 

On peut à loisir faire des recherche pour formuler de manière différente les considérations, les satisfactions, etc...

 

 

 

 

 

243 cartes postales en couleurs véritables

 

 

 

remue.net Perec

 

 

 

Jean-marc Muller "Ecrire ensemble des cartes postales

 

 

francetvéducation 

 

 

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #IV D

Repost 0
Commenter cet article