Ferdinand de Saussure " Cours de linguistique générale"

Publié le 17 Mars 2013

 

 

 

 

 

 

 

 

DE SAUSSURE

 

 

Ferdinand de Saussure  (1857 - 1913)

 

 

Index des textes disponibles

 

 

 

Éléments de linguistique générale

 

 

 

Pour de Saussure, le " signe linguistique "

(ce que dans le langage profane nous appelons le mot) 

est formé de deux faces,

comme les deux faces d'une pièce de monnaie :

* Le signifiant est la " forme phonique " (le son) du mot prononcé ;
* le signifié est " l'image " (nous dirions aujourd'hui le concept)

du mot que nous avons dans la tête au moment où nous l'entendons.

 

 

 

Langue = ce qui est commun à un peuple.

Parole = un ensemble de textes réels.
"En séparant la langue de la parole, on sépare du même coup :

1. ce qui est social de ce qui est individuel ;

2. ce qui est essentiel de ce qui est accessoire et plus ou moins

accidentel"  (CLG, p 30)

D'autre part, pour De Saussure (et pour la première fois) la langue (orale) est plus importante que l'écriture :

 "Langue et écriture sont deux systèmes de signes distincts ;

l'unique raison  d'être du second est de représenter le premier...".

Il est stupide de se référer à l'écriture comme l'ont fait tous les grammairiens

avant lui car "c'est comme si l'on croyait que, pour connaître quelqu'un,

il vaut mieux regarder sa photographie que son visage" (CLG, p.45).

 

 

Jusqu'à présent, toutes les personnes qui s'intéressaient à la langue :

philosophes, grammairiens, philologues... privilégiaient l'histoire de la langue

sur son fonctionnement " ici et maintenant ".
De Saussure inverse l'ordre.
"La langue est un système dont toutes les parties peuvent et doivent être

considérées dans leur solidarité synchronique" (CLG, p.124) "

 

 

 

 

Thèmes majeurs

 

 

 

 

Éléments de biographie

 

 

 

 

LAROUSSE

 

 

 

 

Sciences Humaines

 

 

Rédigé par memoiresdeprof.over-blog.com

Publié dans #III D ESABAC

Repost 0
Commenter cet article