Saint-Honorat

 

 

St-Honorat

   (cz) 

 

    

 

 

Jeudi 14 octobre 2010 4 14 /10 /Oct /2010 07:22

 

 

 

explorateur.gif

Bonjour,

"Ces jours-ci de repos  involontaire", j'ai retrouvé parmi les documents que j'ai ramassés  sur la toile, au fur et à mesure de mes recherches pendant une dizaine d'années,  un tas d'activités, d'exercices, de projets, que j'ai parfois pigés, adaptés, corrigés,   et que j'utilise couramment dans mes cours.

Il m'est difficile d'en  remercier les auteurs aujourd'hui parce que je n'ai plus ni  la bonne adresse, ni les bons liens...mais je crois bon , quand même,  utiliser tout cela en classe pour mes élèves qui comme tous les élèves nécessitent de suggestions et de propositions de plus en plus individualisées.

En voici un, faisant référence au bac français, qui peut bien s'accorder avec les  devoirs rédigés de l'ESABAC.

 

 

Comment faire un commentaire de texte ?

 

Le commentaire est « un exercice d’analyse et d’argumentation. Il énonce les caractéristiques d’un texte et les prouve par des références précises et des citations. » (définition officielle)

 

I. Analyser le texte

Observer le texte en analysant l’évolution du sens, les effets des faits stylistiques découverts, afin de proposer des réponses organisées autour d’une problématique, comme dans toute explication de texte. Orienter votre observation en fonction du type de texte proposé.

Conseil : Aidez-vous éventuellement dans votre analyse de la confrontation avec les autres textes du corpus (1) et des textes étudiés pendant l’année sur le même objet d’étude, sans oublier que votre travail porte d’abord sur le texte à commenter.

(1) Ensemble de textes établi selon un principe de documentation exhaustive, un critère thématique ou exemplaire en vue de leur étude linguistique. Le corpus des textes parus d'un journal, d'une revue; un corpus littéraire; (dans ce cas) le corpus de textes pour le bac.

II . Classer les remarques et construire un plan

Le commentaire est une démonstration de la lecture du texte que vous proposez. Les parties doivent être liées logiquement.

1. Aller du plus évident au plus caché (2) ; de la première impression, de l'effet général, au thème moins apparent, au symbolisme.

Exemple : Pour un récit, on peut étudier d’abord l’élément narratif puis l’art du récit et enfin le registre s’il donne sa spécificité au texte. Pour une description, la caractérisation du décor ou du personnage, l’expression des sentiments du narrateur  et enfin la fonction narrative, symbolique ou poétique de cette description.. La dernière partie du commentaire d'un poème peut être consacrée à l'esthétique du poète, mais toujours en référence au poème après l’étude de son ou ses thèmes et de son registre et non en plaquant des connaissances extérieures.

Conseil : Attention, il ne s’agit pas de plans types, mais de possibilités à adapter chaque fois à la spécificité du texte.

Ne centrez pas une partie sur un outil d’analyse seul (l’énonciation, les métaphores, le point de vue narratif) mais sur une explicitation du sens du texte ou de ses effets sur le lecteur.

2. Organiser les remarques au sein de chaque partie. Chaque interprétation doit être illustrée par des analyses de citations qui fonctionnent comme les arguments soutenant une thèse.

3. Faire de deux à quatre parties. Formuler précisément et soigneusement les idées directrices des parties avec le vocabulaire adéquat

(2)Le  Discours de la méthode (1637), Descartes

III. Rédiger l'introduction

1. Situer le texte dans son contexte : présenter très brièvement l’auteur, son époque, l’œuvre de laquelle est extrait votre texte. Situer le texte dans l’œuvre en utilisant les indications données dans l’introduction qui précède le plus souvent le texte.

2. Présenter le texte : dégager l'idée générale, définir le type de texte et sa forme, signaler son intérêt majeur, la problématique de votre explication.

2. Annoncer brièvement et adroitement le plan par des questions ou par des verbes au futur.

Conseil : Evitez de commencer votre introduction par "Ce texte", présentez-le comme si votre correcteur ne le connaissait pas.

 

IV. Rédiger la conclusion

1. Bilan de votre réflexion sur le sens et l’intérêt du texte. Réponse aux questions soulevées dans l’introduction.

2. Ouverture facultative sur des perspectives plus larges (intérêt historique, littéraire du texte étudié; ses liens avec d'autres textes du même auteur...)

Conseil : Pour l’ouverture, vous pouvez utiliser les connaissances acquises en cours sur l’objet d’étude correspondant, évolution de l’écriture poétique, caractéristiques du récit autobiographique, , apologue, formes spécifiques du langage théâtral comme le monologue…

 

VI. Rédiger le développement

1. Ne pas faire de brouillon après avoir recopié l'introduction. Avec un plan détaillé, si vous connaissez bien le vocabulaire d'analyse littéraire et que vous avez souligné les termes ou phrases significatifs, la rédaction n'est pas très difficile.

Conseil : il faut apprendre les figures de style, les registres, les termes de versification, les caractéristiques des différents mouvements esthétiques, quelques repères chronologiques. Ces connaissances sont, de toute façon, indispensables pour l'oral.

 Variez les formules désignant le texte (la page, le passage, le poème, le sonnet, la description)

2. Le commentaire doit être entièrement rédigé sans abréviations. Chaque partie doit comporter plusieurs paragraphes.

Conseil. Le commentaire doit être aussi logique que la dissertation ou l’écriture d’invention argumentative. Il faut rédiger des transitions et annoncer clairement l'idée directrice au début de chaque partie. Il faut utiliser des mots de liaison logique.

3. Chaque paragraphe contient un élément d'analyse fondé sur l'étude précise d'un passage du texte, appuyé par des citations.

Conseils. Pour intégrer les citations, utilisez les expressions : "est rendu par", "naître de l'emploi de ...", "exprimer", "produire un effet", "préciser", "marquer le triomphe de ", "apparaître", "traduire", "renforcer", "souligner", "mettre en valeur", "renforcer", "suggérer", "révéler", "évoquer", "produire un effet", "créer un contraste"... N’utilisez les parenthèses que lorsqu’il est impossible d’intégrer votre citation à la phrase de commentaire.

 Mettez les citations entre guillemets. Ne faites pas de citations trop longues : vous ne prouvez plus rien.

 

VI. Présentation

1. Sauter une ligne entre l’introduction et le développement, entre chaque partie et entre le développement et la conclusion.

Conseil. Ne surtout pas faire apparaître les titres et les numéros des parties comme en biologie.

2. Faire des alinéas (3) pour chaque paragraphe.

3. Souligner les titres des oeuvres

(3) Séparation marquée par un blanc laissé au commencement d'un paragraphe, dont la première ligne est ainsi en retrait par rapport aux autres

VII. Relecture

Eliminer le plus possible les fautes d’orthographe et de syntaxe.

Conseils. Ne recopiez pas le texte avec des fautes dans les citations ® l'effet est très mauvais !

Attention à l'orthographe des mots qui reviennent constamment : un "champ" lexical ne prend pas de s, "métaphore", "ressortir", "termes" à ne pas confondre avec les thermes romains, "antithèse", "antithétique", et veillez à la conjugaison de "étudier": "j'étudierai" ou nous "étudierons". Faites votre propre liste à revoir fréquemment.

 

 

 

http://www.ccdmd.qc.ca/fr/strategies_revision/?id=5109&action=animer

 

 

 

Par memoiresdeprof.over-blog.com - Publié dans : Savoir lire
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Ce blog s'adresse  à  mes  élèves et à tous ceux  qui souhaitent partager la culture francophone .

Pour mes élèves, sans être un cahier de textes ni une reprise systématique des cours,il sert à faire le point sur certains aspects du programme, sur les devoirs et les lectures. On peut y demander des renseignements, y trouver les textes et documents étudiés  et intervenir en déposant un commentaire.

Carlo Zerba

 

Homme libre toujours tu chériras la mer!

La mer est ton miroir; tu contemples ton âme

Dans le déroulement infini de la lame,

Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Charles Baudelaire, XIV Spleen et Idéal,

Les fleurs du mal (1857),  

 

 

Liceo classico "E. Cairoli"

 

 

CAIROLI

 

Hortus conclusus

 

 

Aux collègues qui s'aventureraient ici et reconnaîtraient leurs travaux, j'adresse mes humbles excuses si j'ai oublié de mentionner leur nom. Je me ferais un devoir de corriger cet éventuel oubli dès qu'il me serait signalé.

 

 

  

Aux collègues qui s'aventureraient ici, je cède volontiers ces documents mais j'apprécierais qu’un petit mot me soit adressé et que leur origine soit mentionnée lors d'une utilisation pour un cours.

 

 

 

2013-07-14 10.54.32

 

memoiresdeprof.blogspot

 

 

 

 

 

CASTAGNOLA 1 

 

levertparadisdesamoursenfantines

 

 

 "Je n'ai pas une goutte de sang français,

mais la France coule dans mes veines"

Romain Gary

 

"Je n'éprouve pas le besoin d'en faire une

oeuvre d'art, mais de raconter ce qui est différent"  

Albert Camus Noces à Tipasa

 

 

"Io sto dalla parte della cicala
che il più bel canto non vende, regala."

Gianni Rodari Alla Formica

 

 

 

A tous, bonne découverte !

 

 

Recherche

Partager

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

Flânant parmi mes souvenirs

Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie,
Et s'est vêtu de broderie,
De soleil luisant, clair et beau.

 

Il n'y a bête ni oiseau
Qu'en son jargon ne chante ou crie :
Le temps a laissé son manteau
De vent, de froidure et de pluie.

 

Rivière, fontaine et ruisseau
Portent en livrée jolie
Gouttes d'argent, d'orfèvrerie;
Chacun s'habille de nouveau:
Le temps a laissé son manteau

 

             René Charles d'Orléans

 

 

Petits poèmes en bandes dessinées

 

 

 

 

 

avril

 

Les Très Riches Heures du duc de Berry,  avril

 

(Charles d'Orléans, en bleu, à gauche)

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés